Les 6 choux au service de votre santé

Les 6 choux au service de votre santé
13
June
2018

Les crucifères sont réputées pour aider à prévenir un certain nombre de cancers. Source de vitamines et minéraux, c’est un aliment indispensable pour une diète efficace. Il est riche en fibres, et contient une vitamine spécifique appelée « vitamine U » qui permet de cicatriser les muqueuses, et particulièrement celles de l’estomac. Le chou, il en existe de nombreuses sortes, avec des bienfaits spécifiques. Voici six sortes de choux pour une santé de fer, à vous de voir lequel vous conviendra le mieux !

Le chou, tout simplement

Le chou, croquant et agréable dans toutes vos entrées, peut être vert, rouge, blanc, pommé, milanais, savoyard ou portugais, et possède des vertus à ne pas négliger pour votre santé. C’est un aliment non seulement peu calorique mais aussi peu coûteux, qui contient de l’acide folique et de la vitamine C, et qui protégerait des cancers du poumon et de l’appareil digestif. Il est antioxydant et contient des vitamines essentielles à la protection du foie. Cru ou cuit, à vous de voir, il faudra seulement un peu d’énergie pour le couper.

Le chou-fleur, à ne plus bouder !

Le chou-fleur, c’est l’allié de la lutte contre les maladies chroniques. Selon de nombreuses études, il préviendrait la plupart des cancers ; c’est un puissant antioxydant. Mais ce n’est pas tout ! Le chou-fleur veille aussi à la santé cardiovasculaire de chaque individu qui en consomme : un bon point pour le chou-fleur ! Il permet de réguler le taux de glucose dans le sang, ce qui en fait un allié contre le diabète. Et, pour finir, des études menées sur des femmes âgées ont démontré que le chou-fleur ralentirait le déclin cognitif. Pour profiter de tous ses bienfaits, consommez-le cru ou légèrement cuit afin de préserver le plus de nutriments possible.

Le chou frisé, un super-aliment

Le chou frisé est l’un des favoris de l’alimentation détox. Il peut faire office de base dans une salade, et ses bienfaits sont exceptionnels selon les diététiciens. Et pour cause, comme tous ses compatriotes, c’est un puissant antioxydant grâce à sa haute teneur en vitamine C. De plus, on lui confère des vertus anti-inflammatoires et diurétiques : c’est un allié minceur. Pour finir, sa teneur en vitamine K et E joue un rôle phare dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Le chou chinois : l’Asie s’invite dans votre assiette

Avec son goût légèrement piquant, le chou chinois, c’est le favori de la cuisine asiatique. C’est un chou super vitaminé, qui contient également de nombreux minéraux essentiels pour la santé. Fer, manganèse, potassium, calcium, etc. Consommer du chou chinois est une garantie santé. Vous avez le choix parmi les trente variétés de chou chinois qui existent ! Le Bok Choy ou le Pé-tsai sont les plus faciles à trouver. On peut consommer le chou chinois bouilli, dans une soupe ou dans une préparation de pâtes chinoises ou de riz thaï.

Le chou-rave, moins consommé mais tout aussi efficace

Le chou-rave n’est pas le favori en Occident, mais c’est aussi un super-aliment. Antioxydant, bon pour la santé cardiovasculaire et la mémoire, il n’a rien à envier aux autres sortes de chou. Il préserve aussi la flore intestinale, tout en détruisant les cellules cancéreuses. Sa consommation est préconisée pour lutter contre les ulcères et le cancer cervical. Attention, le chou-rave ne doit pas être bouilli ou trop cuit, car cela entraîne une perte de ses nutriments : tout comme le chou-fleur, mieux vaut le consommer cru ou légèrement cuit.

Vous allez finalement aimer le chou de Bruxelles !

Le chou de Bruxelles, c’est le cauchemar de nombreuses personnes, et surtout des enfants. Mais ne vous fiez pas à sa mauvaise réputation, il est bénéfique pour la santé. Tout d’abord, il permet d’équilibrer la glycémie : en régulant le taux de glucides dans le sang, il peut être efficace dans les diètes spéciales pour les diabétiques. Pour apprécier le chou de Bruxelles, vous pouvez le cuisiner en gratin avec des oignons et quelques lardons : succès garanti ! Pour éviter les flatulences, veillez à bien blanchir les choux de Bruxelles avant de les cuire.

Leave a Comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire aussi :