Les alternatives aux tampons et serviettes

Les alternatives aux tampons et serviettes
24
avril
2018

Les tampons et les serviettes, c’est ce à quoi nous nous sommes habituées depuis nos premières règles. Devenus anodins et incontournables dans nos quotidiens, les tampons et serviettes font pourtant l’objet de controverses ces derniers mois. Pourquoi ? Parce que leur composition laisse à désirer et peut dans certains cas être dangereuses. Nous ne parlerons pas des substances controversées contenues dans les produits d’hygiène intime, mais voici tout simplement quelques alternatives aux serviettes et tampons. 

La cup, la meilleure alternative ?

La cup est un objet en silicone en forme de coupe. Elle se place à l’intérieur du vagin pour bloquer l’écoulement des règles.

Les avantages de la cup

La cup comporte de nombreux avantages. Les tampons et serviettes ne sont bien entendu pas réutilisables, alors que la cup est inusable. La cup est aussi bien plus hygiénique que les tampons et les serviettes : alors que les matières de ces produits absorbent le flux sanguin, elles peuvent aussi laisser proliférer des bactéries qui peuvent se révéler dangereuses. Alors que la cup, en silicone, stérilisée avant chaque utilisation, ne comporte aucun risque. Le troisième avantage est économique : une cup coûte entre 15 et 30 euros, alors qu’une femme dépense en moyenne 23 500 € dans une vie pour des tampons et serviettes.

Les inconvénients de la cup

La cup a tout de même quelques inconvénients. Certaines femmes sont gênées par la cup et ont une sensation désagréable au niveau du vagin. Mais le principal inconvénient, c’est de la retirer sans problème. En effet, avant d’être expérimentée en la matière, difficile d’éviter les légères projections lorsqu’on l’enlève. L’utilisation de la cup demande un peu d’organisation : il faut la stériliser avant et après utilisation.

L’éponge de mer

Au premier abord, on se demande ce qu’une éponge de mer vient faire dans des alternatives aux tampons. C’est en fait une technique ancestrale. On prend une éponge de mer et on la place dans le vagin pour absorber le flux sanguin.

Les avantages de l’éponge de mer

L’avantage de l’éponge de mer, c’est que c’est une alternative 100% naturelle. Elle n’agresse pas les muqueuses car elle est douce au toucher. Le petit plus, c’est qu’elle s’adapte à la morphologie de toutes les femmes. Elle peut s’utiliser plusieurs mois de suite et nécessite seulement un lavage à l’eau chaude et au savon hypoallergénique après chaque utilisation. L’éponge de mer a donc un avantage économique : il faudra débourser en 5 et 15 euros pour profiter de ses avantages. De plus, l’éponge de mer peut servir de contraceptif naturel !

Les inconvénients de l’éponge de mer

L’éponge de mer a tout de même quelques inconvénients. Insérer l’éponge de mer et la retirer n’est pas toujours très agréable : il n’y a ni applicateur, ni ficelle pour la récupérer, il faut donc ne pas avoir peur d’y mettre les doigts. Pour certaines femmes, c’est très dérangeant. L’éponge de mer est aussi déconseillée aux femmes qui portent un stérilet.

La serviette lavable

La serviette lavable est basée sur le même principe que la serviette hygiénique classique. A ceci près qu’elle ne laisse aucun déchet.

Les avantages de la serviette lavable

C’est une des solutions les plus économiques pour toutes celles qui souhaitent une alternative à la serviette classique mais qui ne souhaitent pas pour autant insérer quoique ce soit à l’intérieur de leur vagin. La serviette lavable s’utilise à l’infini. Il faudra la laver à la main avec un peu de lessive. Si la serviette lavable n’absorbe que quelques pertes, il est tout à fait possible de la laver en machine. Le petit plus, c’est qu’elle existe en plusieurs tailles et qu’elle s’adapte à toutes les morphologies féminines.

Les inconvénients de la serviette lavable

Le premier inconvénient de la serviette lavable, c’est que lorsqu’on est à l’extérieur, il est difficile de la laver ? Le mieux est d’en avoir deux et de pouvoir alterner. Il faut ensuite être à l’aise avec le fait de garder la serviette usagée avec soi ensuite. Autre petit inconvénient au niveau du lavage, c’est qu’elle doit ensuite sécher à l’air libre ; elle est donc exposée à l’air ambiant et parfois aux bactéries qui s’y trouvent.

Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi :