Comment arrêter la pilule sans effets secondaires ?

Comment arrêter la pilule sans effets secondaires ?
10
février
2018

À un moment de votre vie, vous avez décidé d’arrêter la pilule. L’arrêt de la pilule peut paraître simple, mais lorsque votre corps est privé des hormones qu’il a longtemps eu l’habitude de recevoir, il peut contracter certaines réactions indésirables. Si quelques effets secondaires de l’arrêt de la pilule peuvent être appréciés, comme la perte de poids, la reprise de la fertilité ou l’augmentation de la libido, d’autres sont bien moins agréables. Acné, cheveux gras et règles douloureuses sont plus problématiques.

L’acné après l’arrêt de la pilule

L’un des premiers effets secondaires de l’arrêt de la pilule, c’est la reprise de l’acné. Autant dire que ce n’est pas agréable.

Pourquoi l’acné revient-elle ?

La plupart des femmes ont commencé la pilule à l’adolescence. Souvenez-vous, le changement que vous aviez observé avec plaisir à ce moment-là, c’est la disparition de vos vilains boutons d’acné. Pour certaines d’entre nous, prendre la pilule était avant tout un remède anti acné qu’un véritable moyen de contraception. Le chamboulement hormonal après l’arrêt de la pilule a la fâcheuse tendance à vous rendre votre acné juvénile.

Comment prévenir cette forme d’acné ?

Avant d’arrêter la pilule, veillez à prendre quelques paramètres en compte. Tout d’abord, il faut prendre bien soin de sa peau au préalable. Un nettoyage deux fois par jour et un traitement anti-imperfections avant l’arrêt de la pilule servent à prévenir l’apparition de l’acné hormonale. Cependant, ce genre d’acné est difficile à prévenir et lorsqu’il est trop tard, la plupart des traitements anti acné basiques ne sont d’aucune utilité. Acide salicylique, peroxyde de benzoyle, zinc, ce sont les trois substances à essayer pour traiter l’acné hormonale. N’oubliez pas d’hydrater votre peau car ce sont des substances astringentes.  

Les cheveux gras

L’excès de sébum fait partie des quelques effets secondaires qui suivent l’arrêt de la pilule.

Pourquoi a-t-on les cheveux gras en arrêtant la pilule ?

Le principe de la pilule, c’est de réguler vos hormones. Le cycle devient régulier, et les hormones ne s’affolent plus et produisent donc moins de sébum. Lorsqu’on arrête la pilule, nos hormones sont complètement déréglées. C’est donc logique que la production de sébum soit plus importante après l’arrêt d’un contraceptif hormonal. Vous avez donc non seulement la peau grasse mais aussi les cheveux gras. Inesthétiques, les cheveux gras sont la bête noire de toutes les femmes, alors, sachez comment les éviter après l’arrêt de la pilule.

Comment prévenir les cheveux gras ?

Évidemment, on peut penser que la solution au problème est de laver ses cheveux tous les jours. Grosse erreur ! Cela ne fera qu’accentuer le problème de cheveux gras. Les cures de vitamine B6, de zinc et d’acides aminés soufrés permettent de prévenir les cheveux gras. Cependant, votre routine est bien plus importante pour limiter les cheveux gras : on évite les traitements trop agressifs, l’eau trop chaude, le sèche-cheveux, la nourriture grasse, les shampoings secs et les lavages trop fréquents. Tous ces éléments stimulent les glandes sébacées et produisent un excès de sébum.

Les règles douloureuses

C’est aussi l’un des effets indésirables de l’arrêt de la pilule. Pour certaines femmes, les règles douloureuses sont la raison de la prise de pilule initiale.

Un point sur les règles post-pilule

Suite à l’arrêt de la pilule contraceptive, vous verrez que vos règles peuvent redevenir douloureuses. Ne vous inquiétez pas, cela dépend des femmes. En règle générale, vous retrouverez les effets hormonaux que vous aviez à l’adolescence. Il faudra bien entendu vous adapter aux règles irrégulières et aux saignements occasionnels qui viennent avec l’arrêt de la pilule. Heureusement, au bout de quelques mois, votre cycle redevient régulier et vos règles seront moins douloureuses. Dans le cas contraire, consultez votre médecin.

Comment soulager les règles douloureuses ?

Les règles douloureuses ne se préviennent pas. En revanche, on peut les soulager. Les douches et les bains chauds seront vos plus grands alliés. Bien sûr, vous pouvez vous en remettre à certains antidouleurs, mais sur le long terme, la prise de médicament peut être nocive pour l’organisme. Privilégiez donc les remèdes naturels comme les tisanes et les huiles essentielles avant d’opter pour un traitement médicamenteux.

A lire aussi :