Créer son parfum à la maison

Créer son parfum à la maison
17
mars
2018

Les origines du parfum remontent à l’Antiquité, depuis la découverte des plantes aromatiques qui servaient autant à soigner qu’à parfumer. Depuis, des millions de fragrances existent, avec des notes uniques. Enfin, uniques, cela reste à voir ! En effet, de nos jours, la marque du parfum prend le pas sur la fragrance elle-même, et notre parfum bien aimé et coûteux est susceptible d’être porté par des milliers d’autres personnes. De plus, tout le monde n’est pas adepte des notes chimiques des parfums trouvés dans le commerce. Pour trouver LA fragrance qui vous convient, pourquoi ne pas la créer tout simplement ?

Petit topo sur les notes parfumées

Lorsqu’on fait du parfum en amateur, il y a quelques savoirs à acquérir. Évidemment, vous n’êtes pas parfumeur, alors avant de vous lancer tête baissée dans la composition d’un parfum, quelques éléments sont à prendre en compte. Entre notes et familles olfactives, faisons un petit point pour réussir à coup sûr le parfum qui vous convient !

Notes de tête, de cœur et de fond

Quèsaco ? Un parfum se décompose en trois notes distinctes : les notes de tête, de cœur et de fond. Vous verrez, ce n’est pas bien compliqué. La note de tête, c’est celle qui fait tout le caractère du parfum, celle que l’on sent en premier et qui s’estompe ensuite. La note de fond quant à elle est la senteur qui persiste le plus ; elle sert à fixer les autres notes du parfum. Enfin, la note de cœur est celle qui stabilise la note de fond et de tête, on la sent à partir du moment où la note de tête s’estompe. À titre d’exemple, les notes de têtes sont souvent des notes d’agrumes ou de conifères, les notes de cœurs sont plus florales et les notes de fond sont souvent des notes d’écorce ou de bois résineux.

Les familles olfactives

Vous avez déjà sûrement entendu parler des notes boisées, ambrées ou florales d’un parfum : ce sont des familles olfactives. Pour être sûr de bien choisir votre parfum, voici les sept familles olfactives décryptées pour vous.

  • Les hespéridés qui regroupent des senteurs d’agrumes et de zestes d’agrumes ;
  • Les floraux, qui regroupent évidemment des senteurs de fleurs diverses ;
  • Les ambrés, que l’on appelle aussi les « orientaux », concentre des senteurs chaudes et vanillées ;
  • Les boisés sont souvent des senteurs de parfums masculins, regroupant des senteurs de cèdre ou de bois de santal ;
  • Les cuirs sont également apparentés aux parfums masculins, avec des notes de tabac, de peau et de cuir ;
  • Les fougères qui mêlent les notes boisées à des notes lavandées ;
  • Les chyprés qui mêlent des odeurs de mousse de chêne à des notes fruitées.

On passe à la pratique !

Maintenant que vous avez une idée un peu plus précise des différentes notes et familles olfactives, vous pouvez commencer à créer votre parfum. On se munit d’un flacon et d’un petit carnet pour noter vos mélanges et les décliner à l’infini !

La base du parfum

Avant de mélanger vos fragrances, choisissez un récipient adéquat. Si vous avez un flacon d’eau de Cologne vide, cela fera l’affaire, l’important étant d’avoir un récipient en verre qui ne soit pas transparent. Puis, il faut déterminer la base de votre parfum. Il y a plusieurs bases : l’alcool, l’eau florale ou l’huile végétale. Pour faire un parfum, il faudra utiliser presque exclusivement de l’alcool à 70° pour que le mélange ne soit pas volatil. Pour une eau de toilette, on peut mélanger l’alcool avec de l’eau florale de rose par exemple. Puis, pour ceux qui préfèrent appliquer le parfum sur la peau, on peut utiliser de l’huile végétale (à condition que tous les éléments soient solubles dans l’huile).

Le dosage des différents éléments

Pour un parfum standard, mettez 100ml d’alcool à 70° dans le flacon. Dans un autre récipient, mélangez 5 à 15ml des huiles essentielles où des fragrances cosmétiques que vous aimez, jusqu’à trouver l’odeur que vous souhaitez. Attention, prenez bien en compte les notes de tête, de fond et de cœur pour être totalement satisfait du parfum ! Une fois la senteur parfaite trouvée, on l’incorpore à l’alcool et on laisse le parfum reposer 4 semaines à l’abri de la lumière.

Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi :