Les différentes chaussures de danse

Les différentes chaussures de danse
26
septembre
2018

Si l’idée de vous mettre à la danse vous trotte dans l’esprit, ou même que vous la pratiquez déjà, il est possible que vous nécessitiez un certain équipement. En effet, de nombreuses activités requièrent des souliers particuliers.

L’objectif principal lorsque vous devez en choisir une paire de chaussures et d’être bien dedans. Elles doivent épouser la forme de vos pieds comme une seconde peau, afin de ne pas empêcher vos mouvements mais aussi vous aider à bouger comme vous le souhaitez.

 

 

Des chaussures pour la danse de salon

Afin de pouvoir effectuer des chorégraphies latines, pratiquées souvent en couple, avec une tenue spéciale et en salon, des souliers spécifiques seront donc nécessaires.

Pour la salsa

Pour les hommes, il existe différentes formes, matières et coloris. A vous de choisir si vous souhaitez une couleur neutre comme marron ou noir, un style bicolore, avec ou sans talonnette…Aussi, certains modèles sont à lacets et d’autres à élastiques. Dans l’ensemble, comptez environ 100€ pour une bonne paire de chaussures de danse de qualité.

Pour ce qui est des femmes, on trouve des boots fermés ou ouverts, pour tous les gouts. Vous trouverez aussi des prototypes d’entrainements, uniquement dédiées aux répétitions, qui sont donc moins esthétiques. A vous de voir si vous préférez une version fine, ouverte, à talons hauts, dorée… comme pour les hommes, comptez environ 100€.

Pour le Flamenco

Des modèles spécifiques sont requis. Pour les hommes, ce sont les même plus ou moins que pour la salsa. A l’inverse pour les femmes, le type est différents. Ces chaussures de danse sont le plus souvent noires, parfois avec des poids blancs, ou rouges, aux couleurs des costumes traditionnels. Elles possèdent des petits talons et une boucle au niveau de la cheville. Ces prototypes sont facilement reconnaissables, car ils se distingue vraiment des autres par leur aspect plus typique.

Pour le tango

Pour le tango, la chaussure doit être le prolongement de votre jambe, et donc en aucun cas vous gêner. Pensez à toujours prendre une taille en dessous de la vôtre, pour assurer un bon maintien et éviter de les perdre lorsqu’elles s’étireront.

Votre talon doit bien être positionné au centre et votre voûte plantaire doit épouser parfaitement la forme de la cambrure. Il existe différentes hauteurs et types, qui peuvent donc être ouverts ou fermés en fonction de vos préférences. Les chaussures de danse pour hommes sont encore une fois similaires aux deux cas précédents et seront donc réutilisables pour celle-ci.

Des chaussures classique vs Moderne

D’autres pratiques sont très courantes surtout en Europe. En effet, durant l’enfance généralement, de nombreuses jeunes filles suivent des cours de classique ou même de modern jazz.

Pour le ballet

Probablement la plus répandu de notre côté du globe, elle demande énormément de rigueur et de travail. Aussi, il est possible de la pratiquer en pointes, qui sont des chaussons légers renforcés aux niveau des orteils. On obtient ainsi un effet plus gracieux et délicat en tenant en équilibre. Celles-ci peuvent être faites de différentes matières, en cuir, en satin ou en toile.

Ces dernières sont plus abordables et donc utilisées généralement pour l’entraînement, tandis que les satins servent pour les représentations et les spectacles seulement, afin de ne pas les abîmer. La marque référence en matière de chaussures de danse reste Repetto, où vous trouverez toujours votre bonheur.

Pour le Modern jazz

Une autres des pratiques les plus répandues autant pour les femmes que pour les hommes est le Modern jazz. Pour celle-ci on utilise des chaussons qui sont parfois aussi utilisés pour le classique, la seule disparité réside dans la couleur. En effet pour le modern on préfèrera le noir au rose chair de sa consœur.

Ces chaussures de danse doivent permettre une flexibilité optimale, donc posséder (dans l’idéal) une semelle partagée afin de permettre de fléchir de manière plus souple. Certaines même possèdent des empiècements en caoutchouc pour amortir et absorber les chocs des portés et des sauts.

Elles sont le plus souvent en cuir ou en toile, avec des morceaux de suède qui facilitent les pivots. Les modèles les plus courants sont les versions basses à élastique type chausson-socquette, ou montante a lacets type Oxford.

Pour les claquettes

Pour cette pratique, rien de plus logique, il vous faut des claquettes. Celles –ci doivent avant tout posséder un talon antidérapant, afin d’éviter toutes chutes et de permettre de ne jamais perdre le rythme. Elles sont souples, et le plus souvent noires avec des talonnettes. Si vous débutez, un style Mary Jane fera parfaitement l’affaire.

Pour les plus expérimentés, une version plate en cuire comme les Oxford sera préférable. Evitez les talons de manière générale, qui appuient tout votre poids sur l’avant et donc vous déstabilisent. Pour les danseurs les plus avancés, une semelle partagée est à envisager, afin de pouvoir réaliser avec plus de facilité et de souplesse les pas les plus difficiles.

 

Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi :