Donner le goût des maths aux enfants

Donner le goût des maths aux enfants
26
février
2017

« Un plus un, deux, deux plus deux, quatre… », lorsque l’on était petit, nous apprenions les mathématiques en chanson. Aujourd’hui, il est possible d’apprendre les mathématiques de nombreuses manières différentes : jeux de société, de logique, de construction… Vous trouverez sans aucun doute la ou les bonnes méthodes qui créeront une affinité entre les maths et votre enfant.

A partir de quel âge ?

Dés la maternelle

Comme vous le savez, les petits ont des « cerveaux éponges », c’est à dire qu’ils peuvent vite retenir de nombreuses choses à condition qu’elles leur soient fréquemment répétées. Dans ce cas, vous pouvez commencer à leur donner le goût des maths très tôt, dés la maternelle et même dans la vie quotidienne.

Puis dans le reste de la scolarité

Tout d’abord, soyez toujours positif en parlant de cette matière. Le principal est de créer un environnement favorable à l’apprentissage des mathématiques. En effet, les enfants fonctionnent par identification, s’ils s’aperçoivent que les personnes de leur entourage sont à l’écoute, ouverts et voient cette matière comme utile et pertinente, cela les confortera dans leur envie d’apprendre.

Les jeux : le meilleur moyen de donner envie

Une logique implacable

« Un père et un fils ont à eux deux 36 ans. Sachant que le père a 30 ans de plus que le fils, quel âge a le fils ? », le fils a 3 ans ! Eh oui, les énigmes peuvent aussi jouer un rôle important dans l’apprentissage des mathématiques. Les petits adorent se creuser la tête et redoubler d’ingéniosité pour montrer à leurs camarades à quel point ils sont malins. Les grilles de sudoku peuvent aussi placer l’enfant dans un contexte ludique où réfléchir est un plaisir. Ils pourront ainsi apprendre à raisonner de manière logique et il faut avouer que l’on ressent toujours une petite fierté après avoir compléter une grille entière.

Construire et apprendre

S’approprier les maths, c’est facile lorsque l’on mêle le plaisir de construire. Par exemple, les puzzles sont un bon moyen d’apprendre à compter en s’amusant et cela demande même un soupçon de concentration. Petits avec quelques morceaux ou géants avec plus de 1500 pièces, il en existe de tous les types à la Fnac. De même pour les LEGO, qui peuvent être un bon moyen pour eux d’apprendre à compter.

Des exercices de réflexion

Du morpion aux échecs, en passant par le puissance 4, les niveaux de difficulté diffèrent selon les jeux.mais le principe reste le même : anticiper, calculer les coups pour arriver à la victoire. Le puissance 4 peut être considéré comme une version plus abordable des échecs, car elle ne nécessite que de simples pions qui ont la même fonction, à savoir, former une ligne de 4. Vous trouverez ce type de jeux disponibles chez Collishop, tout comme les planches complètes pour jouer aux échecs. Vos petits génies en herbe pourront entraîner leur cerveau à penser de manière tactique et mathématique.

Pour des exercices plus faciles, optez pour la « BrainBox : My First Maths », de Mediamarkt. Au programme, des questions, des images, un jeu très pédagogique et ludique.

La vie quotidienne comme professeur

Pendant les courses

Profitez des courses hebdomadaires pour emmener votre enfant et calculez avec lui les meilleurs rapports qualité/prix. De même s’il souhaite acheter un livre ou une console, confiez lui de l’argent de poche et faites en sorte qu’il apprenne à économiser pour pouvoir s’acheter son cadeau. C’est un bon moyen pour vos chères têtes blondes de se forcer à compter, de manière à se faire plaisir à la fin.

Les repas de famille

Sortez les cartes ou le monopoly, les repas de famille sont aussi l’occasion de se retrouver et nous savons à quel point les enfants aiment jouer lors de ces événements. Les jeux de cartes comme le Uno sont très utiles car ils poussent à manier les chiffres stratégiquement. Appelez vos petits cousins et cousines pour une partie endiablée !

A l’approche de Noël, il ne vous reste plus qu’à choisir un type de jeu ludique qui donnera à votre enfant l’envie de compter, et pourquoi pas créer une belle histoire d’amour entre lui et les chiffres.

A lire aussi :