Les fêtes de la San Fermín de Pampelune

Les fêtes de la San Fermín de Pampelune
1
juillet
2017

On revêt sa plus belle tenue blanche, son petit foulard et sa ceinture rouge (le tout se trouve facilement sur Zalando par exemple), et c’est parti pour la San Fermín de Pampelune.

Célébrées début juillet (du 6 au 14 juillet), ces fêtes sont aussi importantes que le Carnaval de Rio ou la Fête de la bière à Munich. Si vous voulez faire partie des trois millions de personnes qui visitent la ville durant les neuf jours, on vous explique le déroulement.

L’Histoire : une belle histoire du Moyen-Age

Qui était Saint-Firmin ?

Saint-Firmin, le patron de la région de Navarre, est le symbole de ces fêtes. Il a vécu au 4ème siècle, il était le fils du chef militaire romain de Pampelune et il fut assassiné par les autorités d’Amiens lorsqu’il dirigeait le diocèse de cette même ville aux débuts de la christianisation.

Quand les fêtes ont-elles commencé ?

C’est au Moyen-Age que les premières fêtes commencèrent, celles-ci étaient des foires commerciales où se rencontraient les agriculteurs et les commerçants, puis, au fur et à mesure, des activités comme le théâtre et la corrida se sont ajouté ! La belle histoire commençait alors…

Les fêtes : préparer le voyage

Où dormir ?

Bien sûr, pour économiser un peu d’argent et éviter de trop dépenser, le logement idéal pour la San Fermin est l’auberge de jeunesse. Sur Booking.com, trois auberges sortent du lot, la première, proche du centre, est idéalement située pour la fête.

L’Hostel Hemingway offre une ambiance conviviale et le petit-déjeuner ! La deuxième est l’Aloha Hostel et sa très belle terrasse sur le toit vous enchantera à l’arrivée des beaux jours, de plus, le café et le thé est gratuit toute la journée ! La dernière est la Casa Ibarrola et c’est son concept moderne qui fait la différence, chacun a son petit casier… La nuit dans ces petits box est à vivre au moins une fois.

Le Chupinazo

Rythmée par des chansons populaires, cette première activité marque le début des festivités. Où tout le monde chante en cœur « Pamplonais, pamplonaise, vive la Saint-Firmin ! » et noue son foulard autour du cou.

L’encierro

C’est l’événement le plus attendu de la Saint-Firmin, des milliers de personnes se déplacent pour le vivre mais c’est une activité très dangereuse… L’encierro a lieu le 14 juillet à 8 heures, c’est un réel lâché de taureaux en plein cœur de la ville. L’objectif ? Courir, courir et courir, de façon à ne pas se faire encorner! Adrénaline et fous-rire garanties ! (Sueurs froides aussi…)

La corrida

Elle a lieu chaque après-midi à 18h30 pendant les festivités. D’ailleurs, les arènes de Pampelune sont les deuxièmes plus grandes d’Espagne après celles de Madrid. Pensez à prendre des photos (appareils sympas en vente à petits prix sur Pixmania) Petit bémol, les corridas sont victimes de leur succès et les places partent très vite, il faut être très réactif !

Et puis, chaque soir, vous aurez le droit à un concours de feux d’artifice, et à des rues enchantées par les chants de tous les pamplonais.

Vous aurez également l’occasion de voir les Géants, de très hautes statues de bois, représentant des rois et reines, les Kilikis, des personnages effrayants qui font peur aux enfants et les cinq cabezudos, avec leurs têtes géantes !

A lire aussi :