Ibiza : île maudite ?

Ibiza : île maudite ?
23
mai
2017

L’île des Baléares attire chaque année de nombreux touristes qui viennent dans le but de faire la fête. Les sites comme Travelbird sont nombreux à proposer des promos vers Ibiza. L’île est propice à l’amusement, avec ses nombreux clubs, plages privées et festivals de musique house, techno et électro sur les plages. Même s’il est facile de mettre les pieds à Ibiza, une déesse appelée Tanit règnerait sur l’île et déciderait du sort de ses habitants et nouveaux arrivants. Découverte d’une légende que l’on connaît si peu, Tanit et sa malédiction sur l’île D’Ibiza.

Tanit, la déesse vengeresse 

La déesse Tanit de Carthage est la déesse de l’amour et de la fécondité dans la mythologie romaine. On lui prête de nombreux noms et on lui prête également volontiers diverses origines. Mais ce qui es sûr, c’est que cette divinité est une divinité vengeresse.

Elle aurait été trompée par son amant n’étant autre qu’un dieu, selon certaines sources, ou tout simplement abandonné par son amant parti en mer, qui ne serait jamais revenu la chercher, selon d’autres sources. Etant à coup sûr trahit par son bien-aimé, elle aurait entrepris de se venger en jetant un sort sur l’île d’Ibiza : ainsi, dès qu’un couple mettrait les pieds sur l’île, la déesse choisirait de les briser.

La malédiction de Tanit 

Les « maudits »

Mais, la légende ne s’arrête pas là. A leur arrivée, la malédiction voudrait que certains soient placés dans le camp des « maudits », un groupe de personnes déterminé par la déesse à qui elle vouerait une haine sans fin : non seulement elle les priverait de toute relation amoureuse ou même amicale, mais elle leur ferait également une très mauvaise réputation sur l’île en divulguant sans scrupules les moindres détails de leur vie privée.

Les « protégés »

Au contraire, le camp des « protégés », serait formé des êtres humains que la divinité aurait décidé de protéger, qu’elle aurait décidé d’aider en leur assurant fortune et prospérité sur l’île. Tanit rythme le folklore d’Ibiza, malgré la réputation sulfureuse de l’île. Par superstition, de nombreuses personnes ayant voulu s’y établir ont fait demi-tour, de peur de faire partie des « maudits » et donc de tout perdre à Ibiza.

Une grotte sanctuaire lui est même dédiée sur l’île, la « Cova des Culleram », où l’on a retrouvé des dizaines de statuettes dorées exposées au musée Puig des Molins. Mais la municipalité d’Ibiza semble plus se jouer de la malédiction que de le prendre au sérieux sur l’île, en alimentant le folklore de la déesse Tanit en lui rendant hommage avec son festival « Nuits de Tanit », qui propose théâtre, cirque et danse par des intervenants venus du monde entier. Le festival se déroule de Juin à Août, et est un évènement culturel majeur de l’île.

Les commentaires sont fermés.

A lire aussi :