La mode hipster continue et évolue en 2016

La mode hipster continue et évolue en 2016
29
juillet
2016

Depuis quelques années, une tendance survie, persiste et évolue. Vous avez pu voir l’arrivée des hipsters en 2015, avec leurs chemises de bucheron et leurs coupes de cheveux toujours plus originales. Vous pensiez qu’au bout d’un moment ils raseraient leurs barbes et égaliseraient leurs cheveux, mais non ils sont toujours là.

Comment se comporte un hipster ?

Etre un hipster n’est pas seulement une mode. C’est une façon d’être étudiée et un style de vie défini. Il s’agit, entre autres, de respecter l’environnement en adoptant un comportement plus ou moins eco-friendly.

Avoir une alimentation saine et équilibrée

Le hipster aime manger équilibré. Il aime aller faire son marché le matin et revenir chez lui avec son panier rempli de fruits et légumes bios. Il apprécie les bonnes choses, tient à avoir une alimentation saine et variée, et aime concocter de bons petits plats à partager entre amis.  Heureusement pour lui, il peut également trouver des produits biologiques de qualité chez Carrefour pour pouvoir cuisiner de délicieux repas.

Faire du vélo son moyen de transport principal

Qui a-t-il de mieux que de partir en vélo pour aller travailler et sentir la fraicheur matinale ? Les hipsters l’ont compris. Le vélo c’est pratique, ça se range de partout, ça ne pollue pas, ça ne fait pas de bruit et ça ne reste pas bloqué dans les embouteillages. En ville, c’est le moyen de transport idéal.

Un style vestimentaire étudié

Il ne s’agit pas simplement d’acheter des vêtements. Il faut trouver l’élément qui fera la différence, le petit détail qui personnalisera une tenue et la rendra unique. Le hipster adore les bottines en cuir vieilli ou les baskets montantes qu’il peut trouver chez Sarenza.

Une nouvelle manière de porter des basiques

Ce qu’il faut avant tout, c’est élaborer une nouvelle manière de porter des basiques. Le hipster aime particulièrement le vintage et les friperies. Il essaye de ré-inventer les classiques. Dorénavant, une chemise ne se porte plus avec une cravate, ou en laissant quelques boutons ouverts, il faut la boutonner jusqu’en haut. Elle n’est plus de couleur unie mais avec tous types d’imprimés, allant des oiseaux à l’aquarium en passant par des éléphants à vélo : plus l’espèce est en voie de disparition, mieux c’est. De même pour un pantalon, il faut faire un ourlet sur les jambes, même en plein mois de janvier, sous la neige et par -10°C.   

Les lunettes adoptent une nouvelle utilité

Le hipster ne porte plus de lunettes pour corriger un problème de vue. Il en porte parce qu’il aime ça. C’est un nouvel accessoire de mode. Il adore porter des vêtements « oversized », et continue sa lancée dans le choix de sa monture en privilégiant des paires lunettes proéminentes. En été, il choisit également méticuleusement ses solaires chez Persol, où il peut bénéficier d’une paire à partir de 144, 95Euros.

Le gros pull de Noël reste tout l’hiver

Vous connaissez sans doute ces gros pulls en laine aux motifs de rennes ou de pères Noël que votre grand-mère vous tricotait pour les fêtes de fin d’année ? Il est de retour et se porte tous les jours, période de fêtes ou pas. Vous vous souvenez aussi sûrement des pulls en poils de moutons, vêtements fétiches des Poilus rentrant du front ? Vous savez ce pull en grosses mailles torsadées, encore et toujours tricoté par grand-mère, dont la chaleur n’a d’égale que l’épaisseur de ce vêtement qui rendrait bouffi même le plus menu des hipsters.

 

Finalement, n’importe qui peut se prétendre hipster. Ce look n’est pas vraiment une question de choix vestimentaire mais plutôt de la manière de porter ses vêtements et de les accessoiriser. C’est une façon d’être, une attitude, une culture. Il cherche à se différencier des autres de toutes les manières possibles : tatouages et piercings font leur grand retour. Le tout est de garder un ensemble cohérent, personnalisé et original. Et vous, êtes-vous tenté par cet effet de mode ou étiez-vous déjà hipster avant ?