L’alimentation pour prendre en muscles

L’alimentation pour prendre en muscles
8
January
2019

On peut vouloir prendre en muscles pour différentes raisons, de l’augmentation de la performance sportive à une simple question d’esthétique. Si beaucoup se ruent sur les pots de protéines en poudre, d’autres préfèrent suivre des idées reçues sur l’augmentation de la masse musculaire. Dans les deux cas, vous pouvez mettre votre santé en danger. Voici l’alimentation à adopter pour prendre des kilos de muscles sans mettre sa santé en danger.

Stop aux idées reçues !

Avant de déterminer l’alimentation à adopter lorsque l’on veut prendre en muscles, voici quelques explications sur des idées reçues que l’on entend souvent concernant la prise de masse musculaire.

« Il faut manger des œufs en grande quantité »

Beaucoup d’amateurs préconisent la consommation d’une grande quantité d’œufs pour prendre en masse musculaire, mais est-ce bien nécessaire ? Et bien non. L’œuf est une source de bonnes protéines et de bon cholestérol, mais il n’est pas nécessaire d’en faire la seule source de protéine quotidienne. Varier les aliments qui apportent des protéines est très important lorsqu’on souhaite prendre en muscle. De plus, l’œuf contient aussi une grande quantité de lipides, ce qui n’est pas forcément avantageux lorsqu’on souhaite prendre en muscles.

« Il faut consommer au moins 6000 calories par jour »

Autre mythe dans l’alimentation pour prendre en muscles : manger au moins 6000 calories par jour. Certaines diètes pour les sportifs de très haut niveau conseillent d’ingérer cette grande quantité de calories, mais bien entendu, elle ne convient pas à un sportif moyen. En agissant de la sorte, vous réussirez à prendre de la masse mais ce ne sera pas de la masse musculaire, on peut vous l’assurer. Il faudra bien entendu augmenter votre apport calorique journalier, mais il devra être proportionnel à l’activité physique que vous fournissez.

« Il faut manger 8 fois par jour »

Fractionner ces repas peut être intéressant sous certains aspects, mais là encore, pour les sportifs de haut niveau. Répartir ses repas tout au long de la journée permet de mieux assimiler les aliments, mais si vous ne pratiquez pas quotidiennement, cela n’aura aucun effet positif. Il faudra surtout faire attention à la qualité de vos apports nutritionnels, car la qualité l’emporte sur la quantité.

Les aliments à privilégier

Maintenant que les pendules sont mises à l’heure, intéressons-nous de plus près aux aliments qui vous aideront à prendre en masse musculaire.

Quelles protéines choisir ?

Les protéines sont l’apport le plus important des diètes permettant de prendre en masse musculaire. Mais quelles protéines choisir ? Vous trouverez des protéines dans les produits d’origine animale, bien entendu, mais pas que. Si la viande et le poisson constituent deux grandes sources de protéines, en surconsommer quotidiennement peut avoir des effets très néfastes. N’oubliez pas que les légumineuses aussi contiennent des protéines en grande quantité. Vous pourrez donc troquer votre bon vieux steak haché avec des haricots rouges, des fèves ou des pois cassés par exemple.

Le riz et l’avoine

Les céréales contiennent elles aussi des protéines, mais aussi des glucides de choix. Les glucides sont nécessaires pour maintenir un apport nutritionnel stable. Un apport trop important en mauvais glucides peut faire stocker du gras, d’où l’importance de bien choisir ses sources de glucides. Vous pouvez donc opter pour l’avoine et le riz, qui sont deux bonnes sources de bons glucides et de protéines. Attention ! Optez pour des céréales complètes, car elles contiennent tous leurs nutriments contrairement à leurs homologues raffinées.

Les fruits et légumes

Bien entendu, les fruits et légumes ont toujours une place de choix dans toutes les diètes qui existent. Sachez que vous pouvez consommer des légumes à volonté sans vous soucier de la quantité, et c’est bien le seul aliment pour lequel cela arrive. Il n’y a pas de fruit ou de légumes à privilégier en particulier, il sera juste nécessaire de veiller à en manger en bonne quantité pour éviter les carences. Attention ! Pensez à consommer les fruits en dehors des repas ou 20 minutes avant un repas afin de bien le digérer. Les fruits consommés en fin de repas ne sont pas digérés correctement et les nutriments ne sont pas assimilés, contrairement aux sucres qu’ils contiennent.

Leave a Comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire aussi :