Le curcuma : L’allié de votre santé

Le curcuma : L’allié de votre santé
9
juin
2017

En règle générale, le curcuma ne représente pour nous qu’une simple épice servant à mettre du soleil dans nos plats, visuellement et gustativement. Mais au-delà de l’esthétique et du goût, le curcuma est aussi un concentré de bienfaits non négligeables pour la santé, parmi lesquels la lutte contre le cancer, les troubles gastro-intestinaux ou encore la stimulation du système immunitaire.

Un allié contre le cancer

Selon de nombreuses études, le curcuma aiderait à la prévention du cancer. Ce n’est pas un aliment miracle, cependant, ses propriétés anti-inflammatoires permettraient de prévenir certains cancers. Pourquoi ? Parce que la curcumine, composé du curcuma, est un puissant antioxydant bien connu et surtout reconnu par la médecine chinoise et indienne depuis des siècles.

L’efficacité de la curcumine contre le cancer a été recensée par de nombreuses études : par exemple, il aurait été établi que la curcumine empêche les cellules du cancer du sein de se propager, qu’elle empêcherait la croissance même des cellules cancéreuses du cancer du pancréas et qu’elle favoriserait la destruction des cellules du cancer du poumon.

De plus, la curcumine aurait cette particularité d’éliminer les toxines du sang incluant les drogues et produits chimiques : un essai clinique a permis d’observer que la consommation d’1,5 grammes de curcuma par jour pendant 30 jours chez les fumeurs diminue la présence d’éléments cancérigènes dans l’organisme.

Contre les troubles gastro-intestinaux

Le curcuma est généralement utilisé pour résoudre les problèmes gastriques, intestinaux et rectaux. Il serait particulièrement efficace pour traiter les inflammations de l’estomac ainsi que les ulcères. Pourquoi ? Parce que le curcuma empêche la sécrétion d’acide gastrique, permettant ainsi d’éviter d’alimenter la croissance des ulcères gastriques.

Par ailleurs, ce serait un fervent défenseur du foie et de la vésicule biliaire, et serait efficace dans le traitement de certaines maladies hépatiques. Après un repas, il est idéal d’ingérer du curcuma – sous forme de tisane par exemple – pour améliorer la digestion et stimuler le foie. Le personnes atteintes du syndrome du côlon irritable verraient ainsi leurs symptômes s’estomper suite à la consommation régulière de curcuma.

Un allié pour stimuler le système immunitaire

Des recherches scientifiques ont prouvées que la curcumine présente dans la plante de curcuma augmente la quantité de « CAMP », qui est une protéine présente dans l’organisme, lui permettant de combattre les bactéries, les virus et les champignons, parmi lesquels de nombreux sont responsables de maladies graves et difficiles à combattre.

La curcumine serait également efficace contre certaines maladies auto-immunes comme le psoriasis, la sclérose en plaques, le lupus ou encore le diabète de type 1, et a même été suggéré par certains médecin comme immunosuppresseur.

Les autres bienfaits du curcuma

– Le curcuma contre le diabète : la curcumine évite au diabète de type 2 de se développer chez les personnes étant atteintes du pré-diabète, puisqu’elle réduit la résistance à l’insuline. – Le curcuma contre l’obésité : la curcumine permet de réduire les effets des maladies causées par l’obésité.

La présence de certaines cellules dans les tissus adipeux engendrent une inflammation dans d’autres organes, ce qui, sur le long terme, peut avoir des effets très néfastes. Le curcuma supprime la quantité de ces cellules et leur activité, au bout de 10 jours on observe une baisse significative du taux de cholestérol chez les patients atteints d’obésité avec 0,5 grammes de curcuma par jour. –

Le curcuma contre la maladie d’Alzheimer : on manque cruellement d’études à propos des effets du curcuma contre la maladie d’Alzheimer, cependant on observe qu’en Inde – où la population consomme du curcuma en grande quantité – on recense beaucoup moins de cas d’Alzheimer que dans les autres pays du monde. C’est donc très hypothétique. – Le curcuma contre les maladies de la peau : appliqué directement sur la peau, le curcuma pourrait apaiser les maladies topiques comme le psoriasis, l’eczéma ou l’acné, ainsi que certaines infections dues à des coupures.

Comment prendre du curcuma ?

– Par voie orale : sous forme de poudre dans les plats, en capsule ou encore sous forme de tisane. – Par voie topique : mélangé à de l’aloé vera en gel, on peut faire une crème à appliquer directement sur la peau pour soulager les démangeaisons.

A lire aussi :