Le jeûne : bon ou mauvais pour la santé ?

Le jeûne : bon ou mauvais pour la santé ?
17
novembre
2016

Avez-vous déjà eu envie d’essayer de jeûner pour purifier votre corps ? Tantôt une histoire religieuse, tantôt une histoire de santé ou de détox, cette pratique, qui existe depuis la nuit des temps, est-elle bonne ou mauvaise pour votre santé ? D’un côté, les défenseurs diront qu’il est sain de pratiquer le jeûne et que tout le monde devrait y être sensibilisé. De l’autre, certains médecins et détracteurs déconseillent vivement cette pratique, considérée comme non naturelle. Pourtant, la vérité est beaucoup plus contrastée, reprenons donc ensemble tous les conseils et les meilleurs produits pour jeûner sans danger. N’oubliez pas de consulter votre médecin avant d’entamer toute procédure !

Le jeûne : c’est quoi ?

La définition

Tout simplement, cette pratique consiste à se priver de nourriture lors d’une période allant d’une journée à plusieurs semaines, tout en vivant sur les réserves de notre organisme.

Les jeûnes modifiés

Certaines types de jeûnes consistent en la prise unique d’eau, on les appelle les jeûnes hydriques. D’autres ajoutent du jus de fruits et des bouillons… Ce type de jeûne apporte donc le stricte minimum pour votre organisme, à savoir des vitamines et des minéraux, des hydrates de carbone ou encore des substances végétales bioactives.

Les meilleurs conseils : Comment faire ?

Procéder par étape :

Avant de commencer un jeûne, l’important est de fonctionner par étape et d’éliminer progressivement les différents repas de votre alimentation. La première étape va consister à enlever toutes les sources de protéines comme la viande, le poisson, le lait, puis de supprimer les boissons comme le café ou le thé. Ensuite, votre deuxième challenge sera de supprimer les huiles et les farines. Enfin, il ne vous restera plus qu’à enlever les céréales et les fruits et légumes.

Le premier jour :

Lors de votre premier jour, nous vous conseillons d’entamer une purge intestinale pour vider plus rapidement votre estomac et commencer votre cure. Il vous suffit de vous munir d’un sachet de chlorure de magnésium, disponible en pharmacie, puis de le diluer dans un litre d’eau tiède avant de le boire.

Un exemple de journée :

Si vous ne pratiquez pas le jeûne hydrique, vous aurez la possibilité de consommer différents types d’aliments : miel, bouillons, jus… que vous retrouverez chez Collishop ou Delhaize. Par exemple, commencez votre journée avec une tisane et une cuillère de miel. Continuez avec un déjeuner basé sur un bouillon de légumes. Pour conclure, autorisez vous quelques jus de fruits le soir, et de nouveau un bouillon de légumes. N’oubliez pas également de beaucoup boire tout au long de la journée.

Le dernier jour :

Tout comme le premier jour, vous devrez re-consommer de manière progressive, en faisant marche arrière au niveau des aliments, pour réintégrer les viandes en dernier. Il faudra donc vous armer de patience avant de manger de gros repas.

Les effets positifs : on écoute les médecins

Ce que l’on dit

Meilleur sommeil, de bonne humeur, gain de vitalité et sensation de bien-être… Voici les quelques effets que vous pourrez ressentir. Pratiquer le jeûne serait bénéfique pour nettoyer notre organisme, traiter certaines maladies comme l’hypertension artérielle mais également pour retarder le vieillissement. Rien de mauvais donc ! Cependant, il reste possible de ressentir de la fatigue et des vertiges dus au manque de sels minéraux.

Ce qu’en disent les médecins

Tout d’abord, il faut savoir que les êtres humains réagissent différemment à la privation de nourriture, c’est pour cela qu’il est important d’avoir un avis médical avant de se lancer dans ce projet. Selon les médecins, le jeûne est un processus physiologique normal et ne présente donc aucun danger. Cependant, il est nécessaire de compenser le manque de sels minéraux pour éviter tout manque et les risques de carences. N’oubliez pas, les jeûnes ne servent pas à maigrir et ne doivent pas être utilisés dans ce cadre, optez plutôt pour un régime Weight Watchers.

 

En conclusion, la pratique du jeune reste destinée à des personnes qui sont prêtes mentalement. Pourtant, il est possible de jeûner sur des périodes plus courtes, pour les personnes ayant plus de difficultés à résister à la nourriture. Vous disposez maintenant des meilleures informations pour tenter ou non l’expérience… Cela ne regarde que vous et votre estomac !