Le Monténégro par la côte : Destination vacances en vogue

Le Monténégro par la côte : Destination vacances en vogue
15
novembre
2016

Le Monténégro est un pays de l’ex-Yougoslavie, entre la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Kosovo, la Macédoine et l’Albanie et ouverte sur l’Adriatique. Le pays prend des allures méditerranéennes, surtout lorsqu’on la visite par la côte. De plus en plus en vogue, de nombreux opérateurs, tel que Neckermann, proposent cette destination sur leur site internet.

Cap sur Herceg-Novi !

Herceg-Novi est une petite station balnéaire située au nord du littoral monténégrin, à l’entrée des Bouches de Kotor. Il serait facile de passer devant sans pour autant s’y arrêter, mais ce serait dommage de ne pas visiter cette ville fortifiée avec ses vieux quartiers, ses places et ses églises. A voir absolument, le monastère Savina : cette petite église perchée sur les hauteurs de la ville regorge de fresques gothiques.

Les Bouches de Kotor (« Boka Kotorska »)

Renfoncées dans les terres, les Bouches de Kotor sont immanquables dans le circuit touristique du Monténégro. Un circuit d’une cinquantaine de kilomètres autour du golfe avec des paysages à couper le souffle, que l’on apparente souvent aux fjords norvégiens, que l’on aime appeler les « fjords méditerranéens ».

Pourquoi ne pas tenter un blablacar avec des locaux ? Ce peut être intéressant de partager un tour en voiture avec eux. La région aux montagnes calcaires bénéficie même d’un microclimat, vous ne ressortirez pas indifférents des Bouches de Kotor.

Kotor, passage obligé

Sur la route des bouches de Kotor, la ville de Kotor, inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Laissez-vous transporter par la vieille ville médiévale de Kotor ! On y accède à pied par un dédale d’escaliers qui mènent à la forteresse Saint-Ivan, où derrière ses remparts, les touristes et locaux aiment se ressourcer sur les terrasses en face de la Cathédrale Saint-Tripun, le saint patron de la ville.

L’Exotisme de Tivat

Reprenons la route à travers les fjords monténégrins, jusqu’à Tivat, où se mêlent les montagnes laissées sur notre trajet des bouches de Kotor et la belle mer de l’Adriatique qui s’étend à perte de vue. L’intérêt de la ville se trouve dans la péninsule Luštica et sa végétation exotique, ses palmiers, oliveraies – qui soit dit en passant fabriquent une huile réputée au Monténégro – ses variétés d’agrumes, etc, des odeurs méditerranéennes. La baie de Tivat est propice au repos et à la baignade. Pensez au maillot de bain ! Hunkemöller propose des pièces de qualité sur son site ainsi qu’en magasin.

Cap plus au sud, à Budva

Coupons maintenant par les terres – car la côte devient très difficile d’accès – pur rejoindre la belle ville de Budva. Budva est la plus importante station balnéaire du Monténégro et est donc très prisée des touristes en période estivale avec ses quelques dix kilomètres de plage. C’est une ville fortifiée, comme la plupart des villes littorales, avec un centre historique pittoresque et non dénué d’intérêt.

Ulcinj, le charme à l’orientale

Avec ses mosquées et minarets, Ulcinj est bien différente des autres villes que l’on trouve dans le pays. On dit même que Don Quichotte y aurait vécu et que c’est ici qu’il aurait trouvé l’inspiration pour créer le personnage de Dulcinée (« D’Ulcinj »).

Ulcinj est en été le cœur des balkans, on y retrouve bosniaque, serbes, kosovars, et de beaucoup d’albanais (la ville est à 90% de langue albanaise en raison de son ancienne appartenance à l’Albanie) qui nous entraîne dans le folklore balkanique.