Les maladies psychosomatiques : qui sont-elles et comment les soigne-t-on ?

Les maladies psychosomatiques : qui sont-elles et comment les soigne-t-on ?
30
mars
2018

Le corps humain est incroyable. On ne cesse de le découvrir et la médecine avance à grand pas. Parfois, il arrive que des symptômes se déclarent mais qu’aucune cause organique ne soit décelée. On appelle ça les « maladies psychosomatiques » : « psyché » pour l’esprit et « soma » pour le corps. On les aurait découvertes en Égypte antique, mais elles n’ont été prises au sérieux qu’après la découverte de l’inconscient par Freud. Ce sont des maladies qui sont causées la plupart du temps par le stress ou les angoisses, et peuvent être un moyen pour le corps d’exprimer ce que le sujet n’arrive pas à extérioriser.

Les maladies psychosomatiques en quelques mots

Les maladies psychosomatiques sont la preuve que l’esprit peut avoir un pouvoir sur le corps et vice versa.

Ce qu’en pensent les professionnels

Mais qu’en pensent les médecins ? Beaucoup de professionnels ne prennent pas au sérieux les maladies psychosomatiques puisqu’elles n’ont pas de causes physiques. Cet avis commence peu à peu à disparaître. La psyché et le corps humain sont intimement liés, et de nombreuses recherches ont été faites. Il a été prouvé que lorsque le système nerveux est submergé par les émotions, des hormones corticoïdes sont produites et les défenses immunitaires sont affaiblies. Qui dit système immunitaire affaiblit dit exposition aux maladies. Parfois, il arrive même que des maladies infectieuses se déclenchent sans qu’il y en ait une trace dans le sang.  Le stress est parfois invisible, et lorsqu’il n’est pas évacué ou accepté, les maladies psychosomatiques sont un moyen pour le corps de sonner l’alerte.

Les symptômes des maladies psychosomatiques

Les symptômes des maladies psychosomatiques sont très différents selon les personnes, puisque ces maladies imitent d’autres maladies. Chaque symptôme a sa propre origine psychologique. Le stress, l’hypersensibilité, les angoisses et l’émotivité ont tendance à provoquer des maladies cutanées comme le psoriasis, l’herpès, la chute de cheveux ou l’eczéma. Un trop-plein d’hormone de stress ou d’adrénaline peut provoquer des migraines et de l’hypertension artérielle. Les névroses quant à elles provoquent le plus souvent des pathologies du foie, du côlon et de l’appareil gastro-intestinal. L’émotivité excessive et l’hypersensibilité peuvent engendrer des troubles alimentaires comme l’anorexie, la boulimie, l’obésité ou l’alcoolisme. Chez les enfants, le stress et le mal-être peuvent s’exprimer physiquement par de l’eczéma ou de l’asthme.

Comment les soigner ?

Les maladies psychosomatiques sont plus compliquées à soigner sur le long terme que les maladies classiques, il faut donc agir sur tous les plans.

Traiter les symptômes de la maladie

Les maladies psychosomatiques sont en tous points identiques aux maladies classiques sur le plan des symptômes. Avant de se demander si une maladie est psychosomatique ou non, il faut traiter ces symptômes avec l’aide de son médecin. Des crèmes spécifiques seront alors prescrites pour l’eczéma, le psoriasis ou l’herpès. Des traitements précis seront indiqués pour la chute de cheveux et des médicaments serviront à soulager les migraines et l’hypertension artérielle. Les pathologies gastro-intestinales, du foie et du côlon nécessiteront des examens spécifiques. Cependant, si la maladie est psychosomatique, elle aura tendance à ne pas se guérir en une seule fois et reviendra chroniquement. Les traitements médicaux sont donc nécessaires mais ont leurs limites. Il faut donc trouver la source du problème et la traiter en parallèle.

Traiter la source du problème

Pour pouvoir se débarrasser d’une maladie psychosomatique, il faut donc agir sur deux plans en même temps : à la fois traiter les symptômes et la cause. Pour cela, il faut coupler le traitement médical à la psychothérapie. La psychothérapie sert à déterrer les émotions et le stress invisible et les déloger de la psyché. Le travail commence par la recherche de la cause du stress ou de l’angoisse : un surplus de travail, un harcèlement ordinaire et quotidien, etc. Une fois que la cause est décelée, on peut commencer un travail d’acceptation. Si vous ne souhaitez pas voir un psychologue et faire une psychothérapie, sachez que vous pouvez tout à fait faire des activités extérieures vouées à extérioriser le stress et les angoisses. Citons par exemple le yoga, la méditation et toute technique de relaxation.

Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi :