Préparer les enfants à l’arrivée d’une petite sœur ou d’un petit frère

Préparer les enfants à l’arrivée d’une petite sœur ou d’un petit frère
16
décembre
2016

L’arrivée d’un nouveau-né dans la famille est un véritable bonheur, mais il s’avère parfois compliqué de l’annoncer à votre petit garçon ou à votre petite fille. Préparatifs, accompagnements, organisation… Il y a différentes manières de préparer les enfants à l’arrivée d’une petite sœur ou d’un petit frère.

L’étape de préparation : lui transmettre votre bonheur

Préparer le terrain

N’oubliez pas que tout est normal et que tout doit être naturel pour lui. Lors de cette étape, choisissez donc les mots appropriés pour évoquer ce beau sujet, tout en restant positif. Votre enfant a sûrement déjà attendu des histoires à ce propos, via des copains de l’école, servez-vous donc de ça pour lui demander comment il voit les choses.

En agissant par mimétisme, en lui racontant de belles histoires à ce sujet, votre petit bout de choux sera déjà sensibilisé et prêt à apprendre la nouvelle. On évoque souvent la présence d’un frère ou d’une sœur dans certaines histoires, allez donc à la Fnac ou sur Amazon acheter les doux contes de Perrault, Grimm et Andersen.

Le rassurer

La plupart des enfants seront enthousiastes à l’idée d’accueillir un nouveau membre dans la famille. D’autres seront peut-être plus inquiets à l’idée que leur quotidien puisse changer, il faudra donc faire preuve de beaucoup de tact et annoncer en douceur qu’il y a bien une chose qui ne changera pas : l’amour que vous lui portez.

Quand et comment l’annoncer ?

A quelle date : des différences selon les âges

Si votre enfant est encore à l’école maternelle, il est possible qu’il maîtrise encore mal les notions de « petite sœur » ou de « petit frère », il n’est donc pas nécessaire de lui en parler après avoir reçu l’heureuse nouvelle. Attendez plutôt le bon moment, sans pour autant l’exclure de cette nouvelle importante. L’idéal serait donc d’attendre que le ventre prenne quelques formes, après 2 ou 3 mois.

Comment ?

La règle : être doux, clair et précis. Annoncez lui qu’un petit bébé est en train de pousser dans votre ventre, tout comme lui, et qu’il aura bientôt un petit frère ou une petite sœur. Essayez également de lui donner des repères temporels qu’il affectionne comme les vacances, anniversaires, fêtes de fin d’année…

Comment l’accompagner ?

Les réactions à prévoir : dans la tête des enfants

Petit conseil, anticipez les réactions de votre bambin peut être bénéfique car vous saurez comment réagir le moment venu. Sachez que l’enfant peut vite se sentir délaissé, ressentir une sensation de jalousie et de malaise face à un bébé qui nécessite beaucoup d’attention et qui pleure beaucoup, surtout que celui-ci n’aura pas encore l’âge de jouer avec l’aîné.

En un mot : le partage

Inculquez donc lui les notions de partage et le plaisir que cela procure de s’occuper de ce petit bébé. S’il voit ça comme un jeu, lui offrant amour et protection, il aura plus de facilités à partager ces biens avec lui. Sachez que cela demandera un temps d’adaptation pour chacun des membres de la famille. Vous avez un cœur assez grand pour tous vos enfants, alors montrez le.

Quels objets sont à prévoir ?

Des idées d’achats

Partagez également avec lui des moments intimes, comme la préparation de la chambre de bébé, en décorant et en s’investissant il sera plus heureux de l’accueillir. Prenez le temps de choisir avec lui la couleur de la peinture, les petits meubles et les petits jouets, essayez-vous avez votre bambin et consultez les sites de retail comme La Redoute, où vous pourrez trouver les jouets ou les meubles dont vous avez besoin. Montrez lui que son avis compte aussi.

Un cadeau ? Pourquoi pas !

Après avoir décorer la chambre et organiser tous les préparatifs de cette fabuleuse arrivée, amenez votre cher tête blonde faire les magasins, pour trouver avec lui un cadeau spécial pour le bébé. Lui offrir un cadeau personnel (ou même un dessin, quelque chose qui vient du cœur…) permettra à votre aîné d’accepter plus facilement ce changement.

Bercé par ces conseils, nous espérons que votre petite famille est fin prête et n’a qu’une hâte : agrandir cette belle famille !