Quel sapin pour Noël ?

Quel sapin pour Noël ?
24
décembre
2016

« Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta verdure… » Ah cette chanson… La magie de Noël a son paroxysme ! A l’heure où les beaux sapins envahissent nos salons, il faut nous trouver comment les décorer. Argent cette année ? Or ? Multicolore ? Hema vous donnera de super promos pour les décorations. Mais avant toutes ces questions, quels sapins choisir ? D’où viennent-ils ?

Les espèces selon les pays : les petites différences !

En Serbie : l’Omorika

Originaire de la vallée de la Drina, il arbore une jolie robe vert foncé, accompagnée de petites touches bleues et blanches grâce à ses aiguilles. On peut également le retrouver en Bosnie-Herzégovine. Scintillant de par sa beauté, il reste tout de même très fragile et il ne supporte que très peu les décorations lourdes.

Au Canada : le beau beaumier

Dans le pays du grand froid, on a des espèces de sapins différentes, évidemment ! Contrairement à l’Europe, c’est le sapin baumier qui est le plus courant au Canada. Il marque sa différence avec son parfum plus développé, dont raffolent les nord-américains. Pour ceux qui n’aiment pas ramasser les épines, ils optent pour le sapin Fraser.

En Belgique et en France : l’épicia, et puis c’est tout !

Longtemps roi des sapins français, l’épicéa arbore un équilibre certain et un vert profond qui lui donne fière allure. Son doux parfum de Noël ravie les foyers belges et français malgré le fait qu’il puisse perdre ses aiguilles assez vite. Issu des forêts ardennaises wallonnes, en province de Luxembourg, Liège et Namur, mais aussi du Morvan en Bourgogne, en France, l’épicéa reste l’un des sapins de Noël favoris dans ces régions.

Les stars des sapins : ce sont eux !

Au Danemark : le roi Nordmann

Plus gros exportateur au monde, le Danemark surpasse tout le monde avec leurs sapins de Noël, d’autant plus qu’ils produisent à 95% la star des sapins : le Nordmann ! La principale force de ce sapin vient de ses aiguilles qu’il ne perd pas même après avoir été coupé. De plus, sa forme harmonieuse provenant de sa pousse lente fait de lui le petit préféré des salons ! Attention : Ceux qui veulent parfumer leur maison grâce aux sapins de Noël, sachez que celui-ci n’a aucune odeur.

Le Nobilis : le sapin noble

Proche du Nordmann, il possède les mêmes qualités. Très doux mais robuste, il s’habille d’un feuillage vert-bleuté. Sa robustesse lui permet même de tenir les décorations les plus lourdes. La qualité supplémentaire qu’il détient est sans doute son fin parfum. Petit bémol, si vous voulez le replanter après dans votre jardin, il faut le cultiver en pot.

Dans l’hémisphère sud : c’est l’été !

Nouvelle-Calédonie : on fait comme on peut

Ce n’est pas facile de trouver nos sapins en Nouvelle-Calédonie. Fort heureusement, ils ont trouvé la solution et utilisent des petits pins colonnaires. Même si ses branches sont espacées et que les aiguilles tombent facilement, ces pins restent les sapins de Noël les plus courants chez les calédoniens.

Nouvelle-Zélande : la petit touche fleurie

En Nouvelle-Zélande aussi c’est l’été au moment de Noël ! Alors forcément, les sapins n’ont pas la même tête que les nôtres. Ces derniers sont originaux puisque des fleurs rouges éclosent à la fin des fêtes, de quoi ajouter une petite note fleurie à la fin d’année.

Que dire des sapins artificiels ?

C’est le compromis idéal pour ceux qui veulent un seul et unique sapin qui dure dans le temps. Les premiers sont apparus en Allemagne au 19ème siècle mais utilisaient des plumes d’oie… Pas très sapin tout ça… Heureusement, aujourd’hui, certains sapins artificiels sont surprenants de réalisme. Fabriqués en PVC, ils sont le plus souvent importés de Chine. Sachez qu’ils sont très populaires aux Etats-Unis, où ils sont considérés comme extrêmement pratiques et bien moins chers. Alors… Pour quel sapin allez-vous opter à Noël ? Il ne vous reste plus qu’à choisir les plus belles décorations avec vos enfants.

Les commentaires sont fermés.