Les substances dangereuses dans nos produits cosmétiques

Les substances dangereuses dans nos produits cosmétiques
26
février
2018

Lorsqu’on achète un produit cosmétique, sa composition nous importe peu. La plupart du temps, le fait qu’il soit vendu en magasin nous suffit à penser qu’il ne nous veut aucun mal. Et pourtant ! Ces dernières années, de nombreuses études ont fleuries aux sujets des perturbateurs endocriniens et des substances cancérigènes contenus dans nos cosmétiques. Pour y voir plus clair, voici un petit récapitulatif des actifs chimiques à fuir lorsque vous acheter un produit d’hygiène et de cosmétique.

Les produits indispensables à l’hygiène

De nombreux produits quotidiens contiennent des substances indésirables. Ce qui est alarmant puisqu’ils sont indispensables à notre hygiène.

Les produits capillaires

Les shampoings sont les champions des substances chimiques indésirables. Malheureusement, même en achetant des produits biologiques, vous n’êtes pas à l’abri. Voici les sept substances que l’on retrouve le plus souvent dans les produits capillaires et qu’il vaut mieux fuir : l’ammonium et le sodium lauryl sulfate, le methylisothiazolinone, le methylchloroisothiazolinone, le cyclopentasiloxane, l’ethylhexyl metoxycinnamate, et le propylparaben. Méfiez-vous également des substances suivantes : BHA, BHT, phenoxyethanol, le cyclomethicone, butylparaben et benzophenone. Tous les éléments comportant les dérivés des mots siloxane, methicone et paraben sont à bannir. Les colorations pour cheveux, même celles qui prétendent être naturelles, peuvent contenir un perturbateur du nom de resorcinol, décliné en une dizaine de noms différents.

Les produits dentaires

Qui aurait cru que le dentifrice que l’on utilise une à deux fois par jour pourrait contenir des agents chimiques capables de fragiliser nos dents et nos gencives ? Le principal perturbateur endocrinien dont il faut se méfier et qui est souvent contenu dans les produits d’hygiène dentaire est le triclosan. La plupart des produits chimiques cités dans le paragraphe précédent se trouvent aussi dans les dentifrices. Apprenez à regarder la composition de vos dentifrices pour être sûr de leur fiabilité.

Les déodorants

De nos jours, le déodorant est devenu indispensable à une bonne hygiène corporelle. Si les aérosols sont soupçonnés depuis quelques temps d’être nocif à cause des sels d’aluminium et des différents gaz qu’ils contiennent, sachez que vous n’êtes pas non plus à l’abri avec des déodorants à bille. La liste des substances toxiques contenues dans les shampoings vaut également pour les déodorants, en ajoutant les substances suivantes : les phtalates et le butylphenyl methylpropional. Vous savez désormais quelles sont les substances dont vous devez vous méfier dans vos produits du quotidien.

Les soins pour la peau décryptés

Il existe de nombreux soins pour la peau et produits maquillage qui ne sont pas meilleurs élèves. Voici leur contenu décrypté !

Le maquillage

De plus en plus de marques essayent d’allier soin et maquillage. Malheureusement, leur contenu n’est pas toujours plus sain pour la peau. BHA, BHT, tous types de parabens et de silicones, cyclopentasiloxane et ethylhexyl metoxycinnamate sont retrouvés dans les fonds de teint, les BB crèmes, fards à paupières, rouges à lèvres et crayons en tout genre. Le plus alarmant, c’est la présence de triclosan le plus souvent dans les fonds de teint.

Les crèmes pour le visage

Les crèmes pour le visage ne dérogent pas à la règle. Il en existe des centaines sur le marché avec tout autant de promesses pour embellir votre peau. Peau grasse, peau sèche, peau mixte, peau sensible, à chacune a sa crème. Mais les substances qu’elles contiennent laissent à désirer, et ce pour chacune d’entre elle. Les substances que l’on retrouve le plus dans les crèmes et soins pour le visage sont le cyclopentasiloxane et l’ethylhexyl metoxycinnamate. Cependant, on peut trouver bien d’autres substances cancérigènes et autres perturbateurs endocriniens comme les phtalates ou le phenoxyethanol.

Les crèmes solaires

La protection solaire est indispensable lorsque l’on s’expose au soleil. Le principal défi des marques de crèmes solaire, c’est d’éviter la présence de nanoparticules. Les nanoparticules sont des particules minuscules qui peuvent passer à travers la peau, et la dangerosité de ces particules dans une crème solaire ne sont pas anodines. Les produits avec des substances commençant par « nano » dans la composition sont en général à éviter, tout comme certains filtres UV considérés comme perturbateurs endocriniens : benzophenone, oxybenzone, ethylhexyl metoxycinnamate, et methylbenzylidene camphor.

Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi :