Tendance jardin : réalisation d’un kokedama

Tendance jardin : réalisation d’un kokedama
5
janvier
2018

Le Kokedama est un concept apparut dans les années 90 au Japon. Le principe est d’emprisonner les racines d’une plante ou fleur dans une boule de mousse végétale. Le résultat final peut être suspendu ou posé a même la table ou dans un joli socle. Le must : on peut les personnaliser à l’infini !

Comment faire

Vous pouvez acheter des Kokedama tout fait, dans des magasins spécialisés. Cependant ceux-ci sont souvent vendus à des prix très élevés. De plus, la fabrication de ce petit pot de fleur naturel suspendu peut être une activité ludique très sympathique pour un dimanche pluvieux par exemple…

Les composants 

Ce qui est merveilleux avec cette recette de jardinage, c’est que tous les éléments se trouvent soit chez votre fleuriste, soit directement dans votre jardin ! Ainsi, vous n’aurez besoin que de terreau, d’une plante de votre choix, de sphaigne et de terre glaise. Le mélange dépend aussi bien évidement des plantes ou fleurs avec lesquelles vous souhaitez réaliser votre Kokedama. A chaque espèce ses besoins et spécificités. Aussi, munissez-vous de mousse végétale et de raphia pour entourer votre kokedama. Vous pouvez acheter la mousse, ou même directement la cueillir en forêt ou dans votre jardin ! Enfin, choisissez la fleur que vous souhaitez emprisonner dans votre petite boule de mousse ! Vous en trouverez une variété immense chez Euroflorist par exemple !

Une préparation simplissime

Munissez-vous de tous vos ingrédients précédemment cités, et installez-vous à une table. Commencez par dépoter votre plante ou fleur, puis débarrassez ses racines de la terre. Mélangez la glaise, le terreau et a sphaigne dans un peu d’eau pour en faire une pâte molle et légèrement collante. Enroulez vos racines dans cette préparation. Enfin, collez sur votre boule de la mousse végétale et ficelez-la avec du raphia. Pour ceux qui voudraient un fil invisible utilisez du fil à coudre fin noire par exemple. Vous pouvez à présent les suspendre ou les poser quelques part. Pensez à bien arroser votre création juste après sa réalisation ! En effet, le fait de manipuler les racines et la terre avec les mains, dessèche celles-ci.

Après avoir réalisé son premier Kokedama

Un fois toute la démarche suivie, vous obtenez donc une magnifique boule verte de mousse touffue. Vous pouvez décider de la suspendre donc ou de la poser sur un meuble, à l’intérieur comme à l’extérieur. Cependant, selon l’endroit que vous choisissez, l’entretien ne sera pas le même. Aussi, il existe des milliers de possibilités que vous pouvez à nouveau essayer !

Les variantes

Vous pouvez évidement créer autant de Kokedama, avec autant de plantes souhaitées. Aussi, donner des tailles différentes à vos créations. Vous pouvez par exemple choisir un petit arbuste comme un bonzai et lui créer une structure plus imposante. Posez-le à même le sol, dans votre entrée ou même dans votre jardin ! Pour un résultat aussi impressionnant, choisissez des plantes grimpantes comme le lierre ou la vigne vierge. Ceux-ci vont pousser plus rapidement que les autres, et donner un joli effet de cascade avec leurs nombreuses tiges coulantes. Si vous avez bien effectué toutes les démarches de la création de votre Kokedama, celui-ci peut vivre deux à trois ans sans avoir besoin d’entretien particulier ! Il vous suffira juste de l’arroser régulièrement. Passée cette période, vous devrais refaire un kokedama pour votre plante, plus volumineux, sachant que les racines auront poussé.

A propos de l’entretien

Pour les fleurs d’intérieur, arrosez environ tous les deux jours. Aussi, créez un plateau humide à l’aide d’argile ou de sable pour garder votre mousse au frais. A l’inverse, pour celle que vous laisserai à l’extérieur adaptez-vous au temps. S’il pleut, n’arrosez pas par-dessus. Cependant s’il fait beau, chaud, sec, ou venteux pensez à arroser plus régulièrement, et à vaporiser souvent la mousse d’eau. Celle-ci n’est pas faites pour vivre en plein soleil, préférez-lui des endroits ombragés, et si possible à l’abris du vent. Aussi la mousse à la capacité de se régénérer à chaque arrosage même si elle est complétement sèche. Ce n’est pas toujours le cas de la plante qu’elle contient… Ne noyez pas tout de même votre petite boule de mousse surtout si elle est dans une soucoupe, cela pourrait stagner et pourrir.

Si vraiment quelque chose d’anormal apparait, n’hésitez pas à demander à votre fleuriste ou même à regarder des conseils sur internet. Alors à vos outils, et laissez parler le petit jardinier en herbe qui sommeille en vous !

Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi :